La mondialisation est-elle responsable de toutes les injustices du monde ? (Saint-Pierre)

La mondialisation invite à se représenter une “ gouvernabilité ” nouvelle du système global

 

le mardi 3 novembre 2020 18h15 au Centre culturel de Saint-Pierre

 

Le Conférencier :

 

Alain Renaut

Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure
Professeur émérite de philosophie politique et d'éthique à Sorbonne Université
Directeur du Centre International de Philosophie Politique Appliquée (CIPPA, Paris-Sorbonne)

 

La Conférence :

La mondialisation est-elle responsable de toutes les injustices du monde ?

En tendant à exproprier les gouvernants de ce qui avait été leur fonction dans le cadre démocratique, à savoir le monopole du pouvoir légitime, la mondialisation invite à se représenter une “ gouvernabilité ” nouvelle du système global : plus distribuée, moins centralisée, n’obéissant qu’à une logique de marchandisation illimitée. Comment, dans ce contexte, garder un sens et un poids à une volonté politique soucieuse de maintenir malgré tout, dans la dynamique de mondialisation, une certaine dimension de pilotage par le souci de l’intérêt commun ? 

  La liberté de produire et d’échanger à l’échelle du monde est-elle vouée à entrer dans une antinomie de plus en plus forte avec cette autre composante de l’exigence démocratique qu’est l’égalité ou du moins l’élimination des inégalités injustifiables ?  Au risque que la mondialisation ne se condamne à susciter des sentiments d’injustice de nature à déstabiliser, au-delà même de telle ou telle société particulière,   l’équilibre entre les parties du monde où se dérouleraient sans souci suffisant de justice globale les échanges constitutifs du marché mondial.

 

 

   

 

- La situation en Haïti après le séisme de 2019 - illustration de L'injustifiable et l'extrême  : manifeste pour une philosophie appliquée

 

 

Bibliographie :

À partir de 2010, ses thèmes primordiaux de recherche, en philosophie politique appliquée, concernent les questions éthiques et politiques de la diversité, ainsi que l'interrogation sur les conditions d'un monde juste et l'approche globale des injustices collectives les plus extrêmes -in Wikipedia-

 

Ci-dessous quelques-uns de ses plus récents 40 ouvrages :

  • Un humanisme de la diversité : essai sur la décolonisation des identités, Flammarion, 2009
  • Découvrir la philosophie, Odile Jacob, 2010 Cinq titres : La CultureLa Raison et le RéelLa MoraleLa PolitiqueLe Sujet.
  • Quelle éthique pour nos démocraties ?, Buchet-Chastel, 2010
  • Un monde juste est-il possible ?, Stock, 2013
  • L'Injustifiable et l'extrême : manifeste pour une philosophie appliquée, Éd Le Pommier, 2015
  • Inégalités entre globalisation et particularisation, en collab. avec Etienne Brown, Marie-Pauline Chartron et Geoffroy Lauvau, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne (PUPS), coll. "Philosophie appliquée", 2016.

Paru en janvier 2020 :

Alain Renaut et Geoffroy Lauvau,  La conflictualisation du monde au XXIe siècle. Une approche philosophique des violences collectives, Editions Odile Jacob
 

Quand
3 novembre 2020 18:15   jusqu'à   20:15
Lieu
Centre culturel Langenier
15 rue de la République
Saint-Pierre, 97410
Réunion

Recommander

Faites connaitre à vos amis, collègues et à votre réseau social cette page: La mondialisation est-elle responsable de toutes les injustices du monde ? (Saint-Pierre)


Vous pouvez aussi partager cette page en copiant ce lien dans un courriel ou sur votre site Internet.
https://amis-univ-reunion.fr/index.php?q=civicrm/event/info&id=411&reset=1