L'inscription est close pour cet événement.

LE TAMPON : 28 octobre et 4 novembre 2017 Amphi 120

tarif : 10.00€ la séance

 

 

Le mot philosophie a fini par prendre un sens si vague qu’il n’a plus grand-chose à voir avec son sens d’origine. Il ne désigne plus « un savoir réfléchi ». Il renvoie désormais à n’importe quel modèle global de « représentation du monde », c’est-à-dire à ce que les historiens allemands désignent comme Weltanschauung. Quels sont les traits qui caractérisent l’analyse philosophique en propre par rapport aux autres représentations de la réalité ? Comment parler de philosophie au singulier, si tant est que l’on ne rencontre que des philosophes divers et des philosophies contradictoires ?(Philosophie et « représentation du monde » : À propos d’un emploi affaibli du mot « philosophie par Bernard Jolibert)

PROFESSEUR : Bernard Jolibert

 

Agrégé de philosophie et docteur ès lettres, Bernard Jolibert est professeur émérite en sciences de l’éducation. Après avoir enseigné en Ecole normale et en IUFM, il est aujourd’hui correspondant du Groupe de recherche en philosophie de l’éducation (IUFM de la Réunion).

        -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À l’occasion du départ à la retraite de Bernard Jolibert, il y a maintenant quelques années, la revue de l’IUFM de la Réunion, Expressions, dont il était l’un des principaux collaborateurs, lui a offert un numéro spécial d’environ 200 pages, dont plus de 100 consacrées aux différents aspects de son oeuvre et complétées par quatre articles de lui-même. Ce numéro présente encore un réel intérêt  aujourd’hui pour qui s’intéresse à ce brillant philosophe aux multiples facettes qui intervient régulièrement pour les Amis de l’Université.

 La version-papier est maintenant épuisée. Toutefois, tous les articles de ce numéro ont été numérisés et étaient disponibles sur la page Internet de la revue dont Philipe Guillot avait la responsabilité. Ce site a disparu avec le remplacement de l’IUFM par l’ESPE mais, pour ne pas oublier cette livraison, sans aucun doute l’une des meilleures d’Expressions, Philipe Guillot a décidé d’intégrer cette page à son site personnel.

 On peut donc retrouver ce numéro intégralement ici

http://philguillot.pagesperso-orange.fr/Publications/Expressions23.html

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Deux MATINÉES avec Bernard Jolibert, sous forme de cours et d’études de textes.

         Les samedis 28 octobre et 4 novembre de 9h à 12 h au campus sud salle T 14

Inscription et règlement sur site (cliquer sur s'inscrire maintenant)

Joindre pour réservation et règlement : Jean-Claude WAJDA (mjcmanapany@wanadoo.fr )

17 participants souhaités minimum 

Tarif  :  10€ par séance

Thème des matinées philosophiques :

Par Bernard Jolibert

  » MONTAIGNE : L’HUMANISME RADICAL »

     Écartelé entre « l’ange et la bête », l’être humain semble destiné à hésiter sans cesse entre ces deux pôles extrêmes : absolue perfection ou brutalité aveugle. Le théocentrisme médiéval et le naturalisme ont tendance à réduire l’humain à ce qu’il n’est peut-être pas essentiellement : une âme sans corps ou un corps sans âme. L’originalité de Montaigne consiste à tenter une approche de l’humanité dans son unité (l’ « homme » au singulier) et sa diversité (les « êtres humains ») indépendamment de ce qui l’aliène à elle-même : le supra ou l’infra humain.

Comment y parvenir ? Par l’observation, les lectures et la réflexion ; autrement dit, à l’aide d’instruments purement humains. Notre expérience est limitée certes et notre raison est à jamais faible, étroite, bornée. Ces deux outils sont cependant nos ultimes recours pour apprécier une vérité qui, elle aussi, reste à notre mesure.

Montaigne s’efforce de rendre compte des problèmes humains, y compris dans le domaine métaphysique, moral ou politique, à partir d’expériences à notre mesure, à l’aide de ressources purement humaines, en vue de mener une simple existence d’homme dont l’unique certitude est qu’il doive mourir un jour sans savoir ni quand ni comment. On est alors en droit de parler à son propos d’ « humanisme radical ».

Public envisagé :

Les interventions visent tous les publics susceptibles d’être intéressés par une approche philosophique de la pensée de Montaigne ainsi que par l’idée d’humanisme en général.

 

OUVRAGES de Bernard Jolibert

Auteur de Montaigne, l’éducation humaniste  (L’Harmattan, 2009) et de La pensée occidentale (Ellipses, 2012)

MONTAIGNE

L’éducation humaniste
Bernard Jolibert
Éducation et philosophie
PHILOSOPHIE

Renouvelant la lecture de la trop célèbre opposition entre tête « bien faite » et tête « bien pleine », analysant les fondements que la réflexion radicale des Essais apporte à la pratique très actuelle de la philosophie dès l’enfance, ce livre met en pleine lumière un Montaigne porteur de la pensée éducative humaniste que la modernité tout à la fois menace et requiert.

ISBN : 978-2-296-08614-2 • mai 2009 • 198 pages
EAN PDF : 9782296226524
EAN ePUB : 9782336267159

* Nos versions numériques sont compatibles avec l’ensemble des liseuses et lecteurs du marché.
Les ebooks publiés avant 2010 sont susceptibles d’être issus d’une scannérisation, merci de consulter l’aperçu pour visualiser leur qualité.

 

Que peut-on entendre par pensée occidentale ? Ce que l’on nomme parfois ainsi ou, plus hâtivement, culture européenne n’est plus depuis longtemps ni purement occidental ni confiné à la seule Europe. Les idées de Cosmos, de Salut, d’Humanisme, de Lumière, de Progrès, d’Histoire, de Relativisme font désormais partie intégrante d’un outillage conceptuel qui déborde largement l’Occident ou l’Europe. Sous le vocable unique de pensée occidentale, on découvre de multiples modèles composites dont les contenus s’entrecroisent dans une dialectique permanente.
Quand tel modèle de savoir et d’action a-t-il commencé d’émerger ? Quels intérêts a-t-il servi pour finir par s’imposer ? Quand est-il devenu dominant ? Sous quelle forme exactement est-il parvenu à survivre avant de s’épanouir à nouveau ? En sept chapitres, l’ouvrage aborde de manière réflexive et critique quelques notions synthétiques qui ont marqué l’histoire de la pensée occidentale et qui continuent d’en modeler la réflexion au point de constituer l’horizon intellectuel global contemporain. Ces principes moteurs de l’idéologie actuelle sont examinés ici à la lumière du contexte de leur apparition, contexte qui les éclaire et qu’ils éclairent en retour.

28 octobre 2017 9:00   jusqu'à   4 novembre 2017 12:00
CAMPUS SUD Le TAMPON
Le Tampon, 97418
Réunion
Montant séance
Une séance € 10,00
Deux Séances € 20,00

Recommander

Faites connaitre à vos amis, collègues et à votre réseau social cette page: Matinées philosophiques du Sud 2ème semestre 2017 (Le Tampon)


Vous pouvez aussi partager cette page en copiant ce lien dans un courriel ou sur votre site Internet.
https://amis-univ-reunion.fr/index.php?q=civicrm/event/info&id=20&reset=1