Non classé

Adhérer, adhérer, qu'ai-je à y gagner ? par Yves Bosquet

Quand vous avez adhéré aux AMIS, outre le fait de trouver dans les activités matière à enrichir vos connaissances ou à exercer la curiosité de votre esprit, vous avez assurément « taquiné » une réalité plus profonde que beaucoup ne soupçonnent pas.

Saint Pierre le 3 mai: La révolution conjugale (Le Quotidien du 24/04/2016-JIR du 20/04/2016)

 

yves Ferroul_tampon

Saint-Denis: Le mariage d'amour a changé la sexualité dans le couple (JIR 20/04/2016)

Saint Denis 28 avril: La révolution conjugale (Le Quotidien du 24/04/2016- JIR du 20/04/2016)

 

yves 1

quotidien

La part du colibri de Christine BETTINGER

 

colibri

La part du colibri…

De la rancœur à la paix intérieure : un Algonquin à La Réunion

Dans le cadre de la venue à La Réunion de Kapiteotak, homme-médecine, chef héréditaire algonquin,  lire le passionnant témoignage recueilli par Réjane Éreau en cliquant sur ce lien :

Dominique Rankin (5)

puis aller voir le programme des conférences et activités à son sujet :

http://web.amis-univ-reunion.fr/events/on-nous-appelait-les-sauvages/

Il y a presse

Au fil des gens - Yves Bosquet

La guerre du Viet-Nam n'est pas finie - Ho Haï Quang

LA GUERRE DU VIETNAM N’EST PAS FINIE

           Il y a 40 ans, l’armée des États-Unis était chassée du Vietnam. Pourquoi y était-elle allée faire la guerre ? Et quelles sont les séquelles actuelles de celle-ci sur la population vietnamienne ?

            En 1954, après 100 ans de colonisation, la France doit quitter le Vietnam après la défaite de Diên Bien Phu. Les accords de Genève qui mettent fin à « la guerre d’Indochine » contiennent trois dispositions principales :

Hommage à Joel-Jean Bettinger - Christine

Par l'intermédiaire du site des AMIS, je tiens à remercier tous ceux parmi vous qui m'avez témoigné de la sympathie pour la terrible épreuve du départ de mon époux.
En signe d'amitié, je vous offre mon témoignage d'amour.
Christine

         JEAN : Je t’appelle Jean mais tu t’appelles Joël-Jean. Tu aimais dire tous tes prénoms : Joël-Jean, Guy, Eugène… Je m’appelle aussi Eugénie ! Nous étions faits pour nous rencontrer… en mai 1986, voici bientôt 30 ans.

Pages

S'abonner à RSS - Non classé