La part du colibri de Christine BETTINGER

 

colibri

La part du colibri…

Mardi 1er mars, grâce aux Amis de l’Université, j’ai pu assister, au centre culturel Lucet Langenier, à une conférence donnée par Monsieur Jules Dieudonné sur le changement climatique. Habilité par l’Association de Al Gore, « the climate reality project », Monsieur Dieudonné nous a dressé un tableau malheureusement inquiétant de l’évolution exponentielle des dangers pour notre terre liés au réchauffement climatique. Bien sûr, nous savons cela et les media ne manquent pas de nous offrir des émissions sur le sujet mais cette conférence a le mérite de nous interpeller plus directement. Eclairant son discours de tableaux et de photos, il nous a convaincu du lien évident entre les activités humaines et la transformation du climat : augmentation des précipitations, de l’humidité dans les régions humides et de la sécheresse dans les régions sèches. Même si les décisions relèvent des politiques publiques, Monsieur Dieudonné, par une présentation vivante, un discours fluide et interactif, a tenté de nous convaincre  que nous avons notre part de responsabilité. Avant de penser aux sources d’énergies alternatives, il faut d’abord se pencher sur notre consommation et essayer de la réduire au maximum en consommant moins et mieux.  C’est la part du colibri et de la goutte d’eau.

Merci aux Amis de l’Université de faire profiter gratuitement le grand public, initiés comme béotiens, des connaissances d’universitaires comme Monsieur Dieudonné.

 

CB