Philosophie - NORD_2021

Faculté des Lettres, campus universitaire de Saint-Denis

Salle 22

les lundis de 18h30 à 20h30

à compter du 22 mars

 

Cycle philosophie

 

Les Professeurs :

 

 

 

 

 

 

 

                                    

 

 

 Geoffroy LAUVAU (Agrégé de philosophie et Docteur, professeur en Classes préparatoires) 

Stéphane GOMBAUD (Agrégé de philosophie et Docteur, professeur en Classes préparatoires)

 

1er VOLET :

avec Geoffroy LAUVAU

Quelle démocratie voulons-nous ? L’État-Providence en question. 

« Liberté, égalité, fraternité ». La devise républicaine n’est pas qu’un vain mot : elle signifie un « vivre-ensemble », un idéal de justice sociale où la fraternité équilibre la liberté et l’égalité. L’État républicain est en effet souvent défini comme un ensemble d’institutions qui ont pour fonction de limiter les inégalités au moyen d’une redistribution de richesses et de chances permettant de faire société en atténuant les effets d’un marché souvent présenté comme destructeur du lien social. Néanmoins, dans un contexte de contraintes économiques fortes, notamment liées au développement de la mondialisation et au relatif affaiblissement de l’État, il semble que le rôle redistributif de l’État pose problème, n’apparaît pas nécessairement comme légitime. Jusqu’à quel point peut-on alors encore aujourd’hui adhérer à une conception de l’État-Providence forgée pendant les trente glorieuses, pendant une période où l’État avait vraisemblablement encore les moyens de sa générosité sociale ? S’il « ne faut pas tout attendre de l’État », selon la phrase restée célèbre de Lionel Jospin en 1999, à quelle conception de la justice pouvons-nous, devons-nous croire ? Qu’est-ce qu’un contrat social démocratique ?

La proposition de ce cours a pour fonction d’interroger philosophiquement ce que signifie le contrat social en démocratie, notamment au plan économique et social.

 

Dates :

22 mars : La conception libérale de la démocratie.

Si Locke a fondé la conception historique fondamentale de la démocratie représentative moderne, il semble qu’il ne faut pas confondre libéralisme économique et libéralisme politique. Une lecture attentive de quelques textes paraît montrer que le souci de la justice sociale a été assez grand pour cet auteur anglais. Qu’a-t-il à cet égard prévu pour que la société soit juste ? Jusqu’à quel point peut-on accepter les inégalités ? Comment les justifier ? Peut-on se contenter d’un État minimal ?

 

29 mars : La conception républicaine de la démocratie

Comment est née la conception française de la solidarité sociale ? Si Rousseau a largement contribué à montrer que l’homme a des devoirs sociaux et politiques avant que d’avoir des droits, jusqu’à quel point l’homme doit-il redistribuer le fruit de ses bénéfices ou de sa réussite sociale ? Il semble en ce sens possible de questionner la théorisation rousseauiste d’un état social qui serait la théorie préfigurant ce que sera le modèle d’État social qui est devenu le nôtre.

 

5 avril : La conception socialiste de la démocratie

Marx semble être resté célèbre pour avoir mis au jour les inégalités et les injustices de la société bourgeoise, en réalité structurée selon lui pour permettre la domination des prolétaires et la spoliation de leurs biens. Est-il en ce sens possible de corriger l’organisation de la société bourgeoise ? Que lui substituer ? Comment concevoir une autre modalité de fonctionnement économique et sociale de la démocratie ?

 

12 avril :  La redistribution dans le cadre de la justice sociale

En 1971, Rawls rédige la Théorie de la justice et propose de refonder la conception libérale de la démocratie sur des exigences morales de la justice dont chacun peut avoir conscience et qu’il est rationnellement obligé d’accepter. Sa théorie a été majeure parce qu’elle a obligé la tradition libérale à amender sa conception historique d’un État minimal afin d’y inclure la nécessité d’une contribution de chacun à une protection sociale. Que peut-on en ce sens exiger de chaque citoyen libre ?

 

19 avril : Social-démocratie ou social libéralisme ?

Au tournant du XXe siècle, il semble qu’une crise de l’État-providence soit diagnostiquée par bon nombre des théoriciens politiques contemporains, comme par exemple Pierre Rosanvallon dès 1981. La conditionnalité des aides sociales est de plus en plus défendue autant qu’une société de défiance semble se mettre en place, tant à l’égard d’un État dispendieux qu’à l’égard des ceux qui paraissent en bénéficier ou en être les « profiteurs ». Ce constat est-il judicieux et pertinent ? Est-il possible d’éviter une telle remise en question du vivre-ensemble ?

 

2è VOLET :

avec Stéphane GOMBAUD

Professeur de philosophie en CPGE scientifiques au Lycée Leconte de Lisle. A travaillé à l'IREMI de La Réunion et reste intéressé par la philosophie des mathématiques et des autres sciences, malgré son faible bagage scientifique. Ni technophobe, ni mystique ; technophile et rationaliste.

Maîtrise de philosophie sous la direction de François Dagognet à Paris I, sur la thématique de l'animal.

Doctorat de géographie à l'Université de La Réunion sous la direction de Jean-Louis Guébourg, sur le thème de l'épistémologie de l'insularité. Réfléchit en compagnie de Richard Raymond, CNRS, aux thématiques du paysage et de la prise en compte de la biodiversité par les sociétés.

Lecteur des philosophes américains (non en VO mais en traductions, à cause d'un niveau de maîtrise de l'anglais trop faible) et, depuis peu, des pensées d'ailleurs, philosophies chinoises, japonaises, bouddhistes, arabes, africaines…

Et passionné de théâtre, amateur dans la troupe dionysienne de La P'tite Scène. A écrit en juin une pièce Hydroxychloroquine, quine, quine. Le procès de Didier Raoult, qui est heureusement restée dans les cartons.

 

Inventer sa philosophie de A à Z

Ce cours propose aux participants de franchir le pas : de se lancer dans l'élaboration d'une philosophie.

Tous les cours de philosophie reposent sur le principe du penser par soi-même, le professeur produisant à voix haute une pensée faite pour être partagée, discutée, enrichie des apports des uns et des autres. L'incitation au jugement est permanente. Mais ce cours propose une participation plus active encore à l'élaboration des idées. Il invite chacun à inventer sa philosophie : sans plus attendre, rejoignez le cercle des philosophes !

Chaque séance articulera deux temps. D'une part des conseils seront prodigués, pour soutenir les efforts et dépasser les hésitations éventuelles, vaincre les difficultés récurrentes. D'autre part le professeur inventera lui-même une philosophie, de A à Z. De la première idée à l'ultime mise au point.

La discussion, vivant des interventions des participants, pourra donc porter sur l'histoire des idées mais sera orientée globalement sur le traitement sans fausse pudeur des problèmes d'aujourd'hui. À quoi bon inventer une philosophie si c'est pour redire ce qui a déjà été dit et ne pas se soucier de l'état de crises actuelle que traverse notre société ?

 

Dates :

26 avril. Choisir un domaine d'investigation et une sorte de philosophie

3 mai. Donner un nom à sa philosophie, répondre à un besoin

17 mai. Développer sa pensée : un slogan, une idée lumineuse et un concept difficile

31 mai. Structurer sa pensée – penser aux objections probables

6 juin. Rebondir. Miser sur l'actualité

 

Pour inscription et règlement : cliquer sur la mention "S'inscrire maintenant" ci-dessous en bas à gauche ou en haut à droite de cette page.

 

Pour ce cours, les intervenants ne demandant pas de rémunération, il est seulement nécessaire d'être ou de devenir adhérent (22€).

Cours offert pour 0€. Dites-le bien fort autour de vous pour inciter tout un chacun : l'objectif est de dispenser largement les connaissances

 

NB : Si vous n'êtes pas encore adhérent.e, la mention "s'inscrire maintenant" ne fonctionnera pas. Passez d'abord par "adhérer" en page d'accueil, identifiant/utilisateur et mot de passe (nécessaires pour s'inscrire) vous seront adressés par mail automatique.

Si vous êtes déjà adhérent.e, connectez-vous d'abord en tant que tel.le avec vos codes d'accès

 

Quand
22 mars 2021 18:30 jusqu'à 6 juin 2021 20:30
Lieu
Faculté des Lettres
Campus du Moufia
Saint-Denis, 97400
Réunion
Tarif(s) de l'événement
PHILOSOPHIE_2021 € 0,00
HISTOIRE DES RELIGIONS_2021 € 0,00

Recommander

Faites connaitre à vos amis, collègues et à votre réseau social cette page: Philosophie - NORD_2021


Vous pouvez aussi partager cette page en copiant ce lien dans un courriel ou sur votre site Internet.
https://amis-univ-reunion.fr/index.php?q=civicrm/event/info&id=489&reset=1
istanbul eşya depolama