"DEUS UNICUS" OU LE CONTEXTE DE LA NAISSANCE DU MONOTHEISME DANS LE PROCHE-ORIENT ANTIQUE (Saint-Denis)

Description et explications sur la naissance d’une adoration unique 

le jeudi 18 avril à 17h  - Faculté des lettres -  Saint-Denis

 

LE CONFERENCIER : 

Bruno CALAS

 

  Professeur d’histoire et orientaliste

    Après des études à l’Université de La Réunion et un Master sur la ville de Saint-Denis, il a "succombé" à l’appel de la Mésopotamie antique. Il est allé étudier les    civilisations mésopotamiennes et l’écriture cunéiforme à l’université de la Sorbonne.

Ancien auditeur du Collège de France et de l’EPHE, il a travaillé sur les archives du palais de Mari, et principalement sur les aspects sociaux comme les recensements.

Les découvertes du XXème siècle (archéologie, épigraphie) ont permis de découvrir des civilisations très riches et variées, utilisant pour la plupart l’écriture cunéiforme comme moyen de communication. On a pu parler ainsi d’une « culture cunéiforme ». En effet, si durant de nombreuses années, les recherches étaient centrées sur la région de Babylone, aujourd’hui les dernières découvertes autorisent de sortir de ce « babylocentrisme » et de montrer l’unité et la diversité de cette vaste aire culturelle.

Les découvertes réalisées au Proche-Orient nous apportent également de nouveaux éléments contextuels afin de mieux étudier le « monde de la Bible ».

 

LA CONFERENCE :

DEUS UNICUS 

OU LE CONTEXTE DE LA NAISSANCE DU MONOTHEISME

DANS LE PROCHE-ORIENT ANTIQUE

Regards croisés entre l’historien et la Bible

 

Le monothéisme est un phénomène singulier et original. Le Dieu unique et universel est « inventé » par les Hébreux au Proche-Orient.  Aujourd’hui, le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam en sont les héritiers directs. 

Mais, le monothéisme n’est pas né comme ça ! Il est le fruit d’une longue réflexion et de nombreuses influences. 

Jusqu’à une date récente, la source principale pour étudier la naissance du monothéisme était la Bible. Or, si la Bible est un document historique, ses auteurs n’ont pas voulu faire œuvre d’historiens. Les découvertes récentes réalisées au Proche-Orient - qu’elles soient textuelles ou archéologiques - décrivent un monde ouvert où les hommes circulaient et échangeaient des marchandises et aussi des…idées. Un monde fait d’unités et de diversités.

L’historien doit confronter toutes ces sources et  faire « l’archéologie » du livre biblique dans son contexte historique, géographique et religieux. L’on sait aujourd’hui que les auteurs de la Bible ont été inspirés par des textes mésopotamiens plus anciens. On peut citer, entre autres, le Déluge. Il a donc existé des « traces de mémoire(s) » dans le Proche-Orient antique que de nombreux peuples ont héritées, assimilées, et « syncrétisées »…  

A  partir des dernières découvertes,  peut-on retrouver ces « traces de mémoire(s) » ? Dans le monde proche-oriental ancien majoritairement polythéiste, a-t-il existé des formes de monothéismes plus anciens ? De quelle manière ont-elles pu influencer la pensée religieuse du peuple hébreu ? Et donner naissance au monothéisme ?

 

 

 

Quand
18 avril 2019 17:00   jusqu'à   19:00
Lieu
Faculté des Lettres
Campus du Moufia
Saint-Denis, 97400
Réunion

Recommander

Faites connaitre à vos amis, collègues et à votre réseau social cette page: "DEUS UNICUS" OU LE CONTEXTE DE LA NAISSANCE DU MONOTHEISME DANS LE PROCHE-ORIENT ANTIQUE (Saint-Denis)


Vous pouvez aussi partager cette page en copiant ce lien dans un courriel ou sur votre site Internet.
https://amis-univ-reunion.fr/index.php?q=civicrm/event/info&id=297&reset=1